Les fruits secs

Note moyenne des membres

(0 / 5)

Évaluer cette recette

0 personnes Voter cette recette

Recettes similaires :
  • lasagnes-petits-pois-viande-hachee

    Lasagnes aux petits pois et viande hachée

  • basboussa-au-mandarine

    Basboussa aux mandarines

  • couscous-au-poulet-trois-raisins

    Couscous au poulet et aux trois raisins

  • rouleaux-de-baklawa

    Rouleaux de baklawa

  • poulet-a-la-mexicaine

    Poulet à la mexicaine

Il existe une multitude de fruits secs disponibles tout au long de l’année sous différentes formes (décortiqués, moulus) et différents conditionnements (en vrac, en sachet). Cependant, on distingue 2 types de fruits secs :

les fruits secs moelleux qui sont issus de fruits frais qui ont été séchés “artificiellement” (abricots, raisins, figues, pruneaux, dattes…) très différents des oléagineux, qui sont en fait des graines. On les appelle ainsi à cause de leur richesse en lipides (amandes, cacahuètes, noix et noisettes, noix de cajou, pistaches).

Par définition, ils ont tous les deux, des teneurs en eau très faible. Les quantités des minéraux comme le calcium, le potassium, le fer etc. sont multipliées par 3 à 5 par rapport au fruit frais.

Plus particulièrement, les fruits secs oléagineux présentent une richesse en vitamines du groupe B, en vitamine E, en minéraux (magnésium, phosphore…). Mais les fruits secs oléagineux sont surtout très riches en lipides : ils contiennent en moyenne 50 è 65 % de matières grasses. Celles-ci sont néanmoins de bonne qualité. C’est d’ailleurs de ces “fruits” que l’on extrait certaines huiles.
C’est pourquoi une consommation occasionnelle ou en petite quantité
est recommandée.

Quant aux fruits séchés, ils sont très riches en glucides ( à 70 %) et fournissent ainsi beaucoup d’énergie. Ils sont souvent conseillés pendant les efforts physiques de longue durée : randonnée, ski
de fond, tennis, vélo, ils peuvent facilement se glisser dans un sac
ou dans une poche en prévision d’un coup de fatigue. Ils s’utilisent également dans les pâtisseries et seront encore meilleurs s’ils sont réhydratés avant consommation.

Attention néanmoins lorsque vous surveillez votre ligne à ne pas abuser de ces fruits car sachez que 2 poignées de cacahuètes
lors d’un apéritif apportent déjà 300 calories en moyenne !

Publié le : 18 juillet 2005 par : | Catégorie : Toutes les Les aliments

Envoyer un Commentaire


− 2 = six

Cuisine Marocaine : Boissons, Couscous, Desserts, Divers plats, Pâtisseries, Poissons, Salades, Soupes, Tajines, Viandes, Volailles