Le riz

Note moyenne des membres

(0 / 5)

Évaluer cette recette

0 personnes Voter cette recette

Recettes similaires :
  • roses-des-sables

    Les roses des sables

  • mhencha-marocaine

    Mhencha Marocaine

  • lasagnes-petits-pois-viande-hachee

    Lasagnes aux petits pois et viande hachée

  • rasse-mbakhar-revisite

    Rasse mbakhar – tête de mouton

  • coquelet-farci-au-couscous-fruit-sec

    Coquelet farci au couscous et fruit sec frit

Selon un proverbe chinois, le riz pousse les pieds dans l’eau
Le riz provient essentiellement d’Asie. En Europe, il est cultivé dès
le Moyen Âge en Italie et en Espagne (on faisait déjà de la paella). Pourtant, il a du mal à s’imposer dans les habitudes alimentaires.
Ce n’est que depuis 1942 qu’il est cultivé en Camargue Les différentes variétés :

On connaît bien sûr le riz long et le riz rond (idéal pour les desserts) mais il existe plusieurs milliers de variétés de riz essentiellement présentes en Asie.
Quelques-unes sont devenues familières à notre cuisine : c’est le cas du riz basmati, du riz thaï
Les différentes appellations du riz sont liées aux traitements
de transformation qu’il subit après la récolte :
Le riz paddy : les grains à l’état brut sont encore entourés de toutes leurs enveloppes (non consommables en l’état).
Le riz brun ou riz complet : débarrassé seulement d’une partie de leurs enveloppes.
Le riz blanc : il est débarrassé de toutes ses enveloppes.

Les différents traitements vont également influer sur les qualités nutritionnelles du riz.

Côté nutrition, le riz, comme les pâtes, est un aliment riche
en glucides complexes qui apportent de l’énergie à diffusion lente.
Ne l’écartez donc pas de vos régimes minceur, mais adaptez simplement les quantités.
Plus il est raffiné, poli et blanc et moins il contient de vitamines
du groupe B et de minéraux.
Côté cuisine, le riz se prépare de différentes façons pour varier
les plaisirs de la table tout en contribuant à l’équilibre alimentaire.

À la créole : il cuit dans de l’eau bouillante.

À l’indienne : il est plongé dans deux fois et demi son volume d’eau froide et cuit à couvert jusqu’à évaporation de cette eau.
Riz pilaf : il nécessite l’ajout de matières grasses

Le saviez-vous ? Quand on parle du riz sauvage il ne s’agit pas de riz mais d’une autre graminée : la zizanie aquatique.

Publié le : 18 juillet 2005 par : | Catégorie : Toutes les Les aliments

Envoyer un Commentaire


9 × = trente six

Cuisine Marocaine : Boissons, Couscous, Desserts, Divers plats, Pâtisseries, Poissons, Salades, Soupes, Tajines, Viandes, Volailles